Jawad Bendaoud jugé en appel

Le logeur du commando terroriste du 13 novembre se retrouve de nouveau face à la justice. Il avait été relaxé le 14 février dernier à l’issue du verdict prononcé par le tribunal correctionnel de Paris. Sa présidente avait estimé qu’il n’était « pas prouvé » qu’il avait « fourni un hébergement à deux individus qu’il savait être des terroristes du 13-Novembre, afin de les soustraire aux recherches et éviter ainsi leur arrestation. » Le parquet avait immédiatement fait part de son intention de faire appel.
Il comparait libre pour cette révision, et c’est habillé d’un jogging noir à paillettes dorées qu’il s’est présenté au palais de justice. Rappelant ainsi le comportement fantasque qu’il avait adopté tout le long de son premier procès.
Avec l’AFP.