Rungis : le ventre de Paris mise sur le cyber-espace

Le marché international de Rungis se lance dans le commerce en ligne. La plus grande halle de frais du monde annonce même être en discussion avec le géant chinois Alibaba.

Les dirigeants estiment nécessaire de gérer la transition du marché vers le numérique à l’heure où Amazon s’intéresse de plus en plus à la distribution de produits frais.Le marché international du Val-de-Marne vient d’ouvrir son site :  ungismarket.com. Le but recherché : recruter de nouveaux clients tout en continuant à travailler pour des professionnels. Stéphane Layani, patron de Rungis ne s’attend toutefois pas à un raz-de-marée de l’activité Internet : « nous tablons sur 5 % de notre chiffre d’affaires dans cinq ans. ».

Il s’agit pour l’instant de convaincre les grossistes d’intégrer la plate-forme en ligne. Une cinquantaine d’entre eux seraient prêts à tenter l’aventure.