« Coup de pouce » à la réparation de vélos : un bilan positif, mais…

Brice malgré un bon chiffre d’affaire cette année ressent une grande fatigue depuis le depuis du coup de pouce

Pédalez à toute vitesse car c’est le dernier jour pour faire réparer votre vélo avec le “Coup de Pouce”, une aide financière de 50 euros allouée par le Ministère de la Transition écologique, à travers le programme Alvéole, lancé le 11 mai 2020. L’heure de faire le point pour les réparateurs.

Le but était de pousser les Français à la pratique du vélo après le premier confinement. La métropole de Bordeaux a apporté son aide sous forme de “complément” au plan national. “Les usagers allaient chez les vélocystes et les particuliers nous envoyaient directement les demandes de compléments. Sur le reste à charge, on donnait entre 10 et 50 euros” explique la Direction des Multimodalités de la Métropole de Bordeaux. La métropole a ainsi comptabilisé 4609 dossiers, soit 188 458 euros. 

Une initiative reconduite

L’Initiative nationale devait prendre fin en décembre, mais a été reconduite jusqu’au 31 mars 2021. Le complément de la métropole, lui, n’a pas pu suivre car le budget était atteint à Noël. Le prolongement du plan “Coup de Pouce” est un gage de réussite pour le gouvernement.

Si le plan est globalement satisfaisant pour tous, les réparateurs y voient parfois une perte de temps. Nombre d’utilisateurs se sont retractés au dernier moment, ne voulant pas payer le reste à charge, alors que les dossiers Coup de Pouce étaient montés. 

Une chose est sûre, le « Coup de Pouce Vélo » aura insufflé de nouvelles idées, comme le recyclage de vieilles pièces de vélos à Décathlon. 

Anaëlle Larue & Abdelmalek Benaouina