La crise sanitaire persiste et signe dans les médias

Déjà un an que l’on vit au rythme du corona. Visuel par Fred Augry.

Peut-être commencez-vous à trouver le temps long. Alors que la semaine dernière marquait l’anniversaire du 1er cas de Covid sur le territoire français, un homme testé positif à Bordeaux le 22 janvier 2020, l’actualité du jour donne l’impression d’un jour sans fin.

La crise sanitaire joue les prolongations

Sud Ouest fait sa Une sur un ralentissement :  “Vaccination: pourquoi ça bouchonne” titre le quotidien. “Le délai entre la première dose du vaccin et son rappel ne sera pas étendu au-delà de 28 jours. Conséquence, la campagne de la seconde injection débutera en février” lit on dans le quotidien régional. Le journal nous propose un décryptage de la situation avec deux scientifiques bordelais, Hervé Fleury et Bernard Bégaud, respectivement virologue et pharmacologue. Ils nous expliquent la bataille des laboratoires pharmaceutiques et la stratégie gouvernementale encore un peu floue dans une “course aux vaccins en temps réel”.

France Bleu, la matinale radio la plus écoutée en Gironde, décrit la situation plus simplement : “la campagne de vaccination suit son cours même si les doses manquent”, nous dit-on.  Elle suit son cours, très tranquillement. Le laboratoire Astra Zeneca ne livrera que cinq millions de doses à la France d’ici fin mars soit quatre fois moins que le contrat initial. De son côté, Sanofi va aider Pfizer et BioNTech à conditionner les flacons de ses concurrents à partir de juillet pour accélérer la cadence. 

Capture d’écran du journal papier Sud Ouest du 27/01

Ce matin, France Bleu nous parle aussi d’un « énième » Conseil de défense sanitaire. Celui-là même qui devait précipiter la France vers un 3ème confinement. Le gouvernement réfléchit ce matin à de nouvelles mesures pour endiguer l’épidémie de Covid-19. Mais il veut patienter. Attendre de savoir si le couvre-feu est efficace, attendre d’avoir plus d’informations sur les nouveaux variants. Armons-nous de patience.

Et pour cause, le gouvernement avance prudemment. « L’exécutif veut prendre son temps” lit-on dans les colonnes de Sud Ouest. On débattait ce matin sur TV7: “Le ‘quoi qu’il en coûte’, combien de temps encore ?”. Sur le bandeau défilant au bas de l’écran on pouvait lire: « Covid-19 : l’exécutif inquiet de l’acceptabilité d’un troisième confinement par les Français. Emmanuel Macron va devoir prendre en compte l’adhésion des Français vis-à-vis d’un troisième confinement ». On nous informe aussi qu’en Irlande, le gouvernement a étiré un peu plus le temps. Le confinement y est prolongé jusqu’au mois de mars.

Le temps des initiatives pour les seniors

Des initiatives cherchent à casser le rythme pour aider les seniors. La radio girondine nous emmène en reportage. Dans le Libournais, où des maires pense mettre en  place des bus pour vacciner les seniors. Les communes de Libourne, Marancin et Lapouyade songent à cette démarche. 10% des anciens se sont déjà manifestés pour en bénéficier. Loin de la course contre la montre dans les hôpitaux des grandes villes, il faut aussi aller à la rencontre des plus fragiles dans les zones rurales mal desservies. 

A Pessac, les personnes âgées qui veulent partager leur temps et leur espace pourront opter pour un mode de vie alternatif. France Bleu nous rapporte que l’entreprise d’économie sociale et solidaire Domani va ouvrir une colocation réservée aux seniors, une alternative à l’Ehpad saluée par les familles, et bienvenue dans le contexte sanitaire actuel. 

Et dans le reste de l’actualité 

Pendant ce temps-là au Conseil municipal, les élus s’écharpent sur la question de l’ouverture en 2027 d’une nouvelle rue commerçante dans le quartier des quais à Bordeaux, à l’heure même où l’on s’interroge sur la possible fermeture des commerces avec un troisième confinement.

Sud Ouest nous apporte des informations sur le bien-être animal. Hier, l’Assemblée Nationale examinait une proposition de loi contre la maltraitance des animaux. Le texte prévoit notamment l’instauration d’un “certificat de connaissance” pour s’assurer que les propriétaires d’animaux sont informés des responsabilités qui leur incombent. La loi veut également obliger les communes à stériliser leurs chats errants. C’est ce que fait la ville de Bordeaux qui lance une campagne de stérilisation en collaboration avec la SPA, nous indique la matinale de France Bleu à renfort de bruitages félins. 

En voilà d’autres qui ont su, contre vents et marées, employer leur temps à bon escient. Les premiers skippers du Vendée Globes arriveront aux Sables d’Olonne aujourd’hui. Le bizuth Charlie Dalin est toujours légèrement en tête. France Bleu Gironde note qu’ils auront alors réalisé une prouesse : faire le tour du monde en 80 jours. Ces Phileas Fogg modernes seront accueillis par une haie d’honneur.

Océane Provin et Floriane Padoan