Ce qu’il faut savoir sur la campagne de vaccination en Polynésie Française

Au total, 17.697 cas ont été détectés depuis le début de l’épidémie en Polynésie et le dernier bilan épidémiologique daté du 18 janvier 2021, fait état de 127 décès. Dans le cadre de la campagne française de vaccination contre la Covid-19, la Polynésie a reçu les premières doses de vaccins le 7 janvier dernier. Comment s’organise la vaccination sur le territoire ? 

Le vaccin Pfizer BioNTech, mode d’emploi

Les 15.000 doses de vaccins Pfizer BioNTech reçus par avion militaire ont été conservées dans des glacières à – 80 degrés, grâce à de la carbo-glace et du gaz carbonique. Ils seront stockés au Centre hospitalier de la Polynésie Française, à Pirae, à l’est de la capitale Papeete, dans un réfrigérateur spécifique. Une fois décongelé, chaque vaccin doit être conservé à une température allant de 2 et 8 degrés, et la dose doit être administrée dans un délai de 5 jours. L’injection se fait en 2 fois, à 21 jours d’intervalle.
Ces contraintes rendent très difficile l’acheminement du vaccin dans les autres îles de la Polynésie française. Pour l’instant, les principaux centres de vaccination se trouvent à Tahiti et à Moorea, deux zones de circulation active du virus. 
Les effets indésirables de l’injection sont, pour l’heure, similaires à ceux des vaccins connus : douleur lors de l’injection, fatigue et maux de tête. 
Il existe, par ailleurs, des contre-indications à l’administration du vaccin : ne peuvent se faire vacciner les patients qui ont reçu un autre vaccin les trois dernières semaines, celles qui ont été testées positives au Covid-19 pendant les trois derniers mois, les personnes présentant des symptômes de la maladie, les personnes contact et les femmes enceintes.  

3 centres de vaccination ouverts depuis le 18 janvier

Les habitants de Tahiti peuvent se rendre dans 2 centres de vaccination : un dans le centre-ville, au kiosque santé de la Direction de la santé, et le deuxième sur la presqu’île, à l’hôpital de Taravao. Le troisième centre se trouve à l’hôpital de Moorea, l’île sœur de Tahiti, située à environ 45 minutes en ferry. Pour prendre rendez-vous, les patients doivent se rendre dans les centres de vaccination et s’inscrire sur des listes. Ils sont ensuite contactés sous 15 jours, et conviés à un rendez-vous médical pour recevoir la première dose, après avis d’un médecin. Une fois la dose administrée, ils restent en observation 15 minutes sur place. Le vaccin est pris en charge par l’Assurance Maladie dans les conditions habituelles. 

4 phases de vaccination

L’objectif de cette campagne de vaccination est de préserver l’offre de soin, et à terme de contrôler la propagation du virus. Pour cela, un plan en 4 étapes a été établi, similaire à celui de la Métropole. La phase 1 se déroule sur Tahiti et Moorea principalement, et concerne les personnes âgées de 75 ans et plus, le personnel médical ainsi que les médecins libéraux. Le personnel médical de Nuku-Hiva dans l’archipel des Marquises, et celui de Raiatea aux îles sous le vent, est également prioritaire. Les phases 2, 3 et 4 s’ouvriront progressivement avec l’arrivée d’autres doses de vaccins. Elles concerneront les autres tranches d’âge de manière dégressive, pour s’étendre à toutes les îles de la Polynésie française. La Direction de la santé a publié récemment un vade mecum sur le vaccin, accompagné d’une foire aux questions.

Kaline Lienard