En ce mercredi 29 janvier, la presse est aux aguets

Quelques titres du jour. Crédit : Théo Abarrategui

Difficultés pour se loger, volonté de mieux consommer, droit de rêver : dans l’actualité du jour, à la fin, tout s’arrange.

Bordeaux est épinglée par la presse nationale ce matin. La Croix dresse cette semaine « le procès des métropoles », et la mise en accusation de la ville girondine concerne le logement, « devenu inabordable ». S’il est désormais connu que Bordeaux est l’une des villes provinciales les plus chères (juste derrière Nice, avance le journal), les Notaires de France émettent un constat édifiant : Pessac et Mérignac la rejoignent sur le podium des villes françaises où l’immobilier a le plus flambé en un an. L’article saute d’un Nicolas à l’autre. Le premier, locataire dans l’agglomération, a observé la hausse vertigineuse, non seulement des prix, mais aussi de la concurrence entre chercheurs d’appartement. Le deuxième, c’est le maire de Bordeaux, Nicolas Florian. « Je ne serai jamais le maire qui ne loge pas les gens », déclare-t-il à un mois et demi des municipales, en proposant de construire davantage de logements sociaux.

Capture d’écran, site de La Croix.

La matinale de France Bleu Gironde a enquêté pour sa part sur les Assises européennes de la transition énergétique, qui se tiennent du 28 au 30 janvier au Palais des Congrès de Bordeaux-Lac. L’événement est-il responsable ? On y mange local, végétarien, et dans une vaisselle en céramique, témoigne la journaliste Camille Huppenoire, qui se veut plus critique sur la distribution de stylos en plastique dans les allées. Le directeur général en charge de la qualité de vie à la Métropole est quant à lui piégé sur la provenance des sacs de tissu donnés à l’entrée : « je ne sais pas d’où viennent ces tote-bags, c’est une bonne question ! »

Capture d’écran, site de Sud Ouest.

Enfin, plus que quelques heures avant le grand soir pour les joueurs du Pau FC. Quinze jours après avoir battu les Girondins de Bordeaux en Coupe de France, ils reçoivent l’ogre du Paris SG au stade du Hameau. Dans un papier palpitant et fièrement signé par la rédaction paloise, Sud Ouest revient sur « les deux folles semaines du Pau FC », certes riches en émotions. Joie de la victoire contre Bordeaux, tirage au sort du PSG entre « messages qui fusent » et « rires nerveux », rigueur à maintenir pour un déplacement à Quevilly intercalé entre les deux rencontres, joueurs et entraîneurs ont tout connu. Mais l’article évoque aussi l’effervescence populaire qui a mis à mal guichets et serveurs internet, ou encore une conversation entre le maire de Pau, François Bayrou, et le président de la Fédération Française de Football, sur…l’état de la pelouse. Rendez-vous est pris ce soir à 18h30.

Théo Abarrategui