La messe est dite

Décalée ou à la trâine, l’église peine à attirer les jeunes. Les bancs se vident d’années en années. Mais à Castillon, le père Eric Schirk, Hélène Neumann et Marcel Thiot, bénévoles de la paroisse, croient encore à une seconde résurrection.

Julie Chapman