Parcoursup : l’université des Antilles contrainte de publier ses algorithmes

La décision a été prise lundi par le tribunal administratif de Guadeloupe. C’est une victoire pour l’Unef. L’établissement doit transmettre ses algorithmes au syndicat étudiant dans un délai d’un mois, sous peine de devoir payer 100€ par jour de retard. L’Unef et d’autres organisations classées à gauche soupçonnent les universités de discriminer les jeunes selon leur lycée d’origine. Jacques Toubon, le défenseur des Droits, avait demandé à la fin du mois de janvier à ce que les critères de sélection soient rendus publics.

Source : FranceInfo