UFC-Que choisir dénonce la hausse des prix des produits alimentaires

Le président de l’association de consommateurs, Alain Bazot, critique « l’effet pervers» de la loi Alimentation qui entrera en vigueur le 1er février. Elle oblige les enseignes de la grande distribution à maintenir une marge de 10 % sur de nombreux produits pour rémunérer les agriculteurs. Ce seuil minimum de revente à perte entraînera l’augmentation des prix d’au moins « 500 produits sur 13 000 » reconnaît le ministère de l’Agriculture.

Source LCI