Soldes et gilets jaunes ne font pas bon ménage

Alors que ce mercredi 9 janvier marque l’ouverture des soldes hivernales, les commerçants de Bordeaux et sa région espèrent
pallier les ventes insuffisantes de la fin d’année, qu’ils attribuent majoritairement aux blocages et manifestations de gilets jaunes. Tour d’horizon de la presse ce matin.

Les soldes de la dernière chance” titre Sud Ouest en Une de toutes ses éditions locales; une dernière chance pour se relever d’un automne très peu propice aux achats. Un responsable est tout désigné : les gilets jaunes, selon les enseignes. La Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux constate que “sur les 55 commerçants interrogés, 85 % ont été affectés par une baisse d’activité, près de la moitié (44 %) ont vu leur chiffre d’affaires diminuer de plus de 30 % par rapport à l’an dernier”, lors des manifestations du 24 novembre, du 1er et du 8 décembre, rapporte Sud-Ouest.

Une de Sud Ouest Bordeaux rive gauche du mercredi 9 janvier

« Les soldes permettront juste de limiter la casse » note France Info qui ajoute que « [les] craintes [sont] encore aggravées par l’annonce de la reprise possible des barrages à proximité des zones commerciales dès le week-end prochain, premier week-end de soldes. »

France Bleu Gironde

France Bleu Gironde explique que l’objectif des vendeurs est d’ « écouler les produits qui n’ont pas été vendus durant les fêtes » afin de se débarrasser des stocks accumulés par les commerçants lors de cette période. Pour cela, les boutiques ne vont pas hésiter à proposer des réductions allant jusqu’à 70%. Mais les enseignes bordelaises appréhendent le premier week-end des soldes alors que les gilets jaunes se préparent pour une nouvelle mobilisation ce samedi 12 janvier.

Sud Ouest

A Bordeaux, certains gilets jaunes sont conscients que leur mobilisation peut déranger les commerçants et prennent donc un nouveau virage plus légaliste. Sud Ouest rapporte que le mouvement va déclarer sa première manifestation en préfecture, celle du samedi 12 janvier. La demande, en cours d’examen par le cabinet du préfet, a été déposée par l’association « Les gilets jaunes La révolution du peuple français ». Selon Albert Ndjeng, un des fondateurs, l’objectif de la manifestation « est de rendre hommage aux victimes, mortes ou blessées lors des manifestations des gilets jaunes depuis le 17 novembre. » Albert Ndjeng ajoute que 2000 personnes sont attendues lors du rassemblement, qui est prévu à 13h devant le commissariat de police de Bordeaux et ne comptera pas de défilé. Sud Ouest se demande si cette manifestation « va mobiliser la plupart des gilets jaunes girondins habituellement réunis place de la Bourse avant de s’ébrouer, ou [si l’on va] vers une scission du mouvement ?« 

Alain Juppé lors de sa conférence de presse de rentrée le mercredi 9 janvier // photo par Louisa Benchabane

Ce mercredi matin à 11h, lors de sa conférence de presse de rentrée, Alain Juppé a d’ailleurs demandé aux Bordelais de faire preuve de modération lors des manifestations. Notre journaliste a suivi et livetweeté les annonces et propos de l’édile, que vous pouvez retrouver sur notre compte Twitter.

Marti Blancho