Démission de Chantal Jouanno « ce niveau de salaire […] était un frein à la tenue du débat »

Au micro de France Inter, l’ancienne sénatrice s’est expliquée ce matin sur les raisons de sa démission du pilotage du grand débat national, après la polémique sur sa rémunération. Présidente de la commission nationale du débat public, elle touche 14 700 euros brut par mois. La justice fiscale et sociale étant les principales revendications des gilets jaunes, Chantal Jouanno a pointé un paradoxe : « Comment voulez-vous incarner un débat et incarner cette injustice ? »

Elle a ajouté que la révélation de son salaire serait une manoeuvre politique qui aurait pour but la destruction de la commission nationale du débat public qui « dérange », selon elle.

Crédit photo: Laurent Achedjian