Le président de la Confédération Africaine de Football a été arrêté en France pour crime contre l’humanité

Patrice Edouard Ngaïssona, ex-chef de milice centrafricaine a été arrêté pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité par les autorités françaises. Un mandat d’arrêt contre lui a été délivré par la Cour pénale Internationale en début de mois. Le président de la CAF (Confédération Africaine de Football) et de la Fédération Centrafricaine de Football est poursuivi pour s’être livré en septembre 2013 et décembre 2014 à une chasse aux musulmans dans l’ouest du pays, faisant des centaines de morts.