Le dispositif Sentinelle renforcé au lendemain de la fusillade de Strasbourg

Emmanuel Macron a décidé ce mercredi, « d’accroître la mobilisation des militaires » dans le cadre de l’opération Sentinelle, au lendemain de l’attaque qui a fait au moins deux morts à Strasbourg, a annoncé le Premier ministre Edouard Philippe.

« Ce sont 500 militaires qui, dès aujourd’hui, sont venus compléter le dispositif » Sentinelle et « 1.300 qui, dans les jours qui viennent, viendront s’ajouter à ceux déjà mobilisés » pour assurer « la sécurisation » des sites et « garantir la sécurité des Français », a déclaré M. Philippe lors d’une brève allocution au ministère de l’Intérieur.