Confusion en Gironde : quand l’actualité de ce mercredi 5 décembre nous fait voir trouble

Aujourd’hui en Gironde, l’actualité résonne sur des airs dissonants. Entre des gilets jaunes divisés, des lycéens désorganisés et un réseau de trams critiqué, on ne sait plus trop où donner de la tête. Le point sur cette journée qui s’annonce chaotique.

Troisième journée de mobilisation pour les lycéens ce mercredi. Si France Bleu Gironde annonçait simplement dans la matinale ce matin une nouvelle journée de mobilisation des lycées, la radio locale évoque en fin de matinée « Bordeaux : tension et dégradations lors de la manifestation des lycéens ». Même son de cloche pour Sud Ouest. Le journal titre en une du journal « Bordeaux : la manifestation des lycées a dégénéré ». Le quotidien régional évoque des feux qui ont été allumés, une voiture retournée et l’intervention de CRS « alors que les lycéens dénoncent l’intervention de « casseurs » ». 

 

Dans le quartier de la Benauge, le dérapage continue encore en fin de matinée selon nos correspondants dépêchés sur place alors que place Stalingrad, vers 11h, nos journalistes confirment le retour au calme de la manifestation, en dépit de nombreux dégâts.

« Retour au calme après les affrontements entre lycéens et forces de l’ordre », c’est également ce que suggérait hier France 3 Nouvelle Aquitaine. Pour leur deuxième jour de mobilisation, le média parlait d’un mouvement en mal d’organisation et rappelait la présence de gilets jaunes sur place qui « ont essayé d’encadrer la manifestation et de calmer les adolescents ».

Dans un article publié mardi, Rue89 Bordeaux usait d’un ton plus incisif. Le média indépendant titrait en une de sa page « Policiers et lycéens ont rejoué le siège de Stalingrad ». Pointant une « ébauche de manifestation des lycéens violemment réprimée par les forces de l’ordre lundi », l’article mettait en perspective des revendications disparates et précisait que « certains lycéens disaient vouloir venger leurs amis agressés et arrêtés la veille ».

Depuis lundi, le mouvement lycéen qui proteste contre Parcours Sup et la loi ORE peine à s’organiser. A la différence des gilets jaunes qui ont pour leur part déjà prévu de se retrouver pour un acte 4 samedi prochain à Bordeaux.

Des gilets jaunes qui tentent en effet de se remobiliser après l’annonce hier par le premier ministre Edouard Philippe d’un moratoire concernant les taxes sur le carburant. France 3 Nouvelle Aquitaine titre en une de sa page web « En Aquitaine, les réactions autour du moratoire sur les mesures fiscales du gouvernement ».

Comme France Bleu Gironde, le média donne la parole aux gilets jaunes qui souhaitent faire perdurer le mouvement, « pas vraiment satisfaits des déclarations d’Édouard Philippe ». Sud Ouest évoque également l’existence d’un nouveau blocage de la plateforme Système U à Fargues ce mercredi matin avec filtrage. Sur place, une quarantaine de personnes seraient présentes. Affaire à suivre.

Dans le reste de l’actualité girondine, on ne finit pas de parler de la panne générale du tramway bordelais. A la une de Bordeaux 7 ce mercredi matin, le quotidien revient sur les « 15 heures sans aucun tram dans l’agglomération bordelaise ». Le journal parle de « faute » et décrit « on n’a jamais vu autant de personnes marcher dans Bordeaux ».

Si TV7 se penche sur l’aspect « historique » de la panne générale, Sud Ouest préfère revenir sur l’agacement d’Alain Juppé lors d’une conférence de presse hier. Le quotidien régional pose même « la délicate question de la maintenance du réseau ».

Une journée toute en confusion.

@Félicie Gaudillat