« Mettez-moi 6 ans » : Jawad Bendaoud est de retour devant la cour ce mercredi

Après sa relaxe en première instance en février dernier, Jawad Bendaoud est de nouveau jugé pour « recel de malfaiteurs terroristes » après avoir logé deux terroristes du 13 novembre. Si le procès en appel a commencé le 21 novembre, cette journée était la première consacrée au prévenu. Il comparaît libre.

Après seulement quelques heures et agacé par les « petites piques » lancées par le président, Jawad Bendaoud s’est emporté, au point de faire suspendre la séance : « Depuis 8 mois je me démerde tout seul. Pas de RSA, pas de psychologue ». 

Ce matin, celui qui avait surpris par sa nonchalance en première instance a tenu un discours défaitiste: « Mettez-moi 6 ans. J’ai plus rien à perdre ». Il faudra attendre le 21 décembre pour savoir s’il sera à nouveau relaxé.