Le tribunal de Montpellier accorde le statut de « parent biologique » à un homme devenu femme

C’est une première en France. La justice vient d’attribuer le statut de « parent biologique » à un homme devenu femme.
La femme transgenre de 50 ans souhaitait être reconnue comme la mère de sa fille née de sa relation avec son épouse depuis 1999, apprend on dans les lignes du Monde. Si la cour d’appel de Montpellier a d’abord rejeté sa demande mercredi 14 novembre elle lui a accordé le statut de « parent biologique » sur l’acte de naissance. La plaignante avait ainsi obtenu en 2011 du tribunal la modification en tant que femme de son état civil sans pouvoir se faire opérer pour changer de sexe. Le couple avait ainsi donné naissance trois ans plus tard à une petite fille.

Maitre Clélia Richard, avocate de la mère transgenre s’est réjouie de la nouvelle : « C’est inédit que le lien de filiation biologique soit reconnu. C’est bien le nom de ma cliente sous son prénom féminin qui sera écrit sur l’acte de naissance, même si le tribunal n’utilise pas le mot de mère ». Sa cliente est soulagée, elle craignait en cas de décès de déshériter sa fille.