Enfin un ciel bleu au-dessus de Twitter ?

Le 8 février dernier, Jack Dorsey, l’un de trois fondateurs et actuel directeur général de Twitter, faisait une annonce historique : pour la première fois depuis sa création il y a douze ans, le réseau social a dégagé des profits en 2017. Twitter a su adapter son offre dans le but de conquérir de nouveaux utilisateurs, séduire les investisseurs et gagner en rentabilité.

Analyse en trois points des défis qui attendent le réseau en 2018.

 

Twitter, troisième réseau social le plus populaire. Crédits : PublicDomainPictures

 

  • Défendre une information vérifiée

Les dirigeants de Twitter mènent la chasse aux bots et espèrent obtenir des résultats plus probants que leur rival Facebook. « Nous sommes déterminés à rendre twitter sûr et sommes (en conséquence) en train de clarifier nos politiques » ont-ils annoncé dans un tweet. Le patron du réseau social, Jack Dorsey, a par ailleurs précisé dans une vidéo postée début mars (voir ci-dessous) : « L’intention est d’ouvrir la vérification [de comptes] à tout le monde ». Dans le viseur de la plateforme à l’oiseau bleu : les comptes soupçonnés de soutenir les campagnes d’influence russes et les comptes encourageant la propagande raciste ou celle des djihadistes sur sa plateforme.

Sur Twitter, les fausses informations se propagent plus vite et plus loin, touchant davantage de personnes que les informations vérifiées. C’est ce que révèle l’analyse d’une équipe de chercheurs du MIT, parue le 9 mars 2018. L’équipe a disséqué la diffusion de fausses ou de vraies informations sur Twitter entre 2006 et 2017. Au total, elle a épluché 126 000 histoires relayées plus de 4,5 millions de fois par 3 millions de gens. Les résultats sont alarmants : les fausses informations ont 70% de « chances » en plus que les vraies d’être retweetées en « cascade ».

  • S’adapter à ses utilisateurs

330 millions d’utilisateurs à travers le monde, ce n’est pas assez selon Twitter. Pour pouvoir en conquérir de nouveaux et casser son image d’« un outil technique, réservé aux experts » selon les termes du trader média Arnaud Becquet, le réseau social a changé de mode de fonctionnement. La direction a ainsi décidé de doubler la longueur maximale des tweets, la faisant passer de 140 à 280 caractères. De la même manière, Twitter ne comptabilise plus les images et les liens lors de la saisie d’un tweet. Enfin, l’organisation de la timeline des utilisateurs semble de plus en plus être faite par des algorithmes de pertinence et non plus par un simple ordre ante-chronologique. L’intelligence artificielle a « rendu l’expérience utilisateur plus intéressante » explique dans Paris match Richard Greenfield, analyste chez BTIG Research.  Des changements sur lesquels le réseau social devrait capitaliser dans les années à venir.

  • Développer le live stream

La croissance exponentielle de la vidéo en ligne n’épargne pas Twitter, qui en fait un des principaux axes de son développement. Difficile cependant de savoir ce que la vidéo représente déjà dans les recettes de Twitter : le réseau social reste très discret sur le sujet. Seul chiffre publié : au premier trimestre 2017, les impressions vidéo étaient en augmentation de 122% comparé à la même période en 2016. Le réseau cherche actuellement à nouer des partenariats avec des médias et des organisateurs d’événements socio-culturels pour les diffuser en direct en streaming. « Le live stream est un axe essentiel pour le développement du réseau dans les années à venir. Encourager la diffusion en direct de nombreux événements, comme des rencontres sportives, permettrait d’attirer de nouveaux publics. » souligne Arnaud Becquet.

 

Florian Chaaban