Le développement durable sera planétaire ou ne sera pas

Comment comprendre, ressentir ce que lutter contre la pauvreté et pour le climat veut dire ? Tout simplement, en le vivant. C’est le challenge que s’est donné l’Agence Française de Développement, en proposant une exposition immersion à Cap Sciences, où chacun est acteur de sa propre destinée.

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi ressemblerait votre vie si vous étiez nés ailleurs ? « Nés quelque part » le parcours-spectacle imaginé par l’AFD vous offre la possibilité de vous glisser dans le peau de Waito, Manolo, Mehiata ou encore de Nalin et de vivre leur combat pour préserver l’environnement.

L’exposition est visible jusqu’au 30 avril / © Cap Sciences

Une invitation au voyage

Sortir de chez soi, partir à la découverte des autres, c’est le premier pas pour bâtir des projets communs. Avec 21 parcours, 7 pays et autant d’écosystèmes, l’exposition offre une plongée dans la vie quotidienne d’une favela de Medellin, d’un village du Cameroun, ou encore d’une rizière au Cambodge pour aller au-delà des mots et des images, comprendre de l’intérieur les enjeux du développement durable et les solutions possibles.

Avant de commencer, le visiteur reçoit son carnet de voyage, avec la photo de son personnage. Ce document lui permettra de découvrir, au fil de son parcours, les problèmes de la vie quotidienne auxquels il doit faire face, et les solutions qui s’offrent à lui. Libre à chacun de comprendre les enjeux de société et de se forger sa propre opinion. A la fin, tous les visiteurs sont invités à se réunir autour de l’arbre à palabre, pour échanger sur les solutions à mettre en place et prendre conscience que chacun peut agir à son niveau.

Plongez au coeur de l’expérience, sur les pas de de Waito, chasseur-cueilleur des forêts du Cameroun.

 

 

 Laura Brunet