A Bordeaux, le cinéma d’animation prend du galon

Ca bouge à Bordeaux. Depuis quelques années, le cinéma d’animation, qui n’a jamais été une spécialité de la ville, est plus présent. De nouvelles boîtes de production, de nouveaux financements… Le point sur les nouveautés animées de Bordeaux.

 

MarmitaEmmanuel Quillet et Jung Henin, le producteur et le réalisateur de Single mom in Korea, le nouveau projet de Marmitafilms. 

Pour la première année, le Cartoon Movie sera à Bordeaux, après avoir été longtemps à Lyon. Le résultat d’une nouvelle tendance pour la ville. Ces dernières années, les projets animés sont plus nombreux.

Ce qui a changé, c’est l’arrivée presque par hasard, à quelques mois d’intervalle, de deux boîtes de production : Marmitafilms et Schmuby productions. La première est née en 2010, mais c’est en 2014 qu’elle s’est lancée dans l’animation. Leur domaine de prédilection est le documentaire, mais le studio fait désormais aussi un peu de fiction. Avec huit dossiers en cours, leurs projets animés sont de plus en plus nombreux.

Schmuby productions a elle été créée en fin 2014, et a tout de suite été spécialisée dans l’animation. Malgré son jeune âge, le studio a déjà été nommé une fois aux César, en février dernier, pour le court-métrage Peripheria. Il faut dire que ses deux fondateurs ne sont pas des amateurs : Thibaut Ruby travaille déjà depuis dix ans dans l’animation, et Nicolas Schmerkin a une autre boîte de production, Autour de minuit.

La réussite de ces deux studios a braqué les projecteur sur Bordeaux. «Depuis qu’on est là, il y a plus de projets dans la ville, forcément» explique ainsi Thibaut Ruby. «A Marmitafilms comme dans notre boîte, on a même tendance à avoir de plus en plus de projets».

 

cartoon-movie_172_01e93008b198acb1a961f47be3f46dd37e68be5d

 

De nouveaux financements
Récemment, la ville a aussi bénéficié des nouveaux regroupements territoriaux. Pour Thibaut Ruby, «la fusion régionale nous est favorable. En Poitou-Charentes, le Pôle image Magelis est un pôle de développement qui s’occupe notamment de l’animation. C’est là où il y a le plus de studios en Europe. Maintenant que l’Aquitaine et le Poitou-Charentes ne sont plus qu’une région, on profite de ce pôle.»

 

DSC_0025Devant le palais des Congrès. Crédit photo: Coline Ouziel

Le Cartoon Movie aide lui aussi à placer Bordeaux sur le devant de la scène. C’est la métropole qui s’est battue pour que le marché y soit déplacé. Une publicité bienvenue pour les producteurs de la ville. Ainsi, Schmuby productions a réalisé le trailer de l’événement. Les deux boîtes ont été sollicitées pour de nombreuses interviews, une visibilité médiatique rare pour l’animation.

De là à dire que Bordeaux est un nouveau grand lieu de l’animation, il n’y a qu’un pas.. Qu’il serait délicat de franchir. Comme l’explique Etienne Quillet «on est situé à Bordeaux mais dans notre métier, on est amené à bouger tout le temps. Qu’on soit ici ou ailleurs, c’est pareil. On n’est pas des producteurs régionaux de foie gras.»

 

Coline Ouziel