L’est de la Gironde, le grand oublié

Les communes rurales de la Gironde ont commencé leur recensement depuis le 19 janvier, et ce jusqu’au 18 février pour les villes de moins de 10 000 habitants. Un enjeu majeur pour les villages de l’est du département qui voient leur population diminuer année après année sans pour autant attirer de nouveaux habitants.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De vignes en vignes. De champs en champs. C’est tout ce qu’il y a au bord de la route lorsqu’on dépasse Libourne, toujours en direction de l’est. Les communes rurales sur notre chemin semblent également bien vides, en dépérissement. Alors que le reste de la Gironde gagne des habitants, de ce côté-ci du département, c’est le contraire.

Du 19 janvier au 18 février, toutes les communes de moins de 10 000 habitants en France métropolitaine effectuent leur recensement. Plus de 500 villes et villages sont concernés en Gironde. Les résultats sont attendus avec inquiétude, dans cette zone où la démographie est fortement en baisse.

Saint-Émilion, La Réole, Sainte-Foy-la-Grande : ces trois communes rurales ont vu leur population partir progressivement. Nous nous sommes rendues sur place pour comprendre cette désertification.

 

@IJBA
@IJBA

Capture d’écran 2017-01-27 à 14.41.49

 

Propos et photos recueillis par Claire Thoizet et Manon Monnier