Laurent Coste : « Le terme Aquitaine correspond à une réalité historique »

La région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes a jusqu’au 1er juillet pour changer de nom et éviter un acronyme aussi peu esthétique que le désormais célèbre PACA. Et si l’Histoire nous montrait le chemin ? Laurent Coste, professeur des universités à Bordeaux Montaigne et historien-chercheur, donne son avis sur quelques-uns des noms évoqués jusqu’ici.

870x489_logoregion

Débats politiques enflammés, invectives, moqueries. Il est un sujet en France qui agite les foules : le nom des nouvelles régions. Le président d’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Alain Rousset, ne souhaite pas minimiser cette question, “une responsabilité lourde car nous allons l’inscrire dans l’Histoire”. Un groupe de travail a été créé, présidé par l’historienne Anne-Marie Cocula, et les internautes sont appelés à soumettre leurs propositions, jusqu’au 5 mai.

Echaudés par le débat sur les “Hauts-de-France”, les élus veulent prendre le temps de la réflexion. L’Assemblée régionale d’ALPC sera donc une des dernières à décider du nom de la collectivité, le 20 juin.

En attendant cette date, Imprimatur a invité Laurent Coste, historien et professeur à Bordeaux-Montaigne, à réagir à quelques propositions vues et entendues sur le Net.

Aquitaine, Nouvelle Aquitaine ou Grande Aquitaine
“Le terme d’Aquitaine correspond bien à la réalité historique, on le connaît depuis l’Antiquité. Les contours de la nouvelle entité, qui englobe le Limousin et le Poitou-Charentes, correspondent à l’Aquitaine du Moyen-Age. On a la filiation historique sans la connotation vieillotte que peut avoir le terme “Austrasie” proposé pour la grande région Alsace-Lorraine-Champagne. Je ne vois pas de pertinence à accoler l’adjectif “nouvelle”, dans trente ans elle ne le sera plus ! Grande, pourquoi pas. »

Sud-Ouest ou Grand Sud-Ouest
« Sud-Ouest, oui, c’est un terme purement géographique, un point cardinal. Mais la région est au Sud-Ouest par rapport à Paris, pas par rapport à l’Espagne par exemple. C’est une acception très hexagonale, à l’heure où les régions ont besoin d’avoir un rayonnement européen. Pour un allemand, un belge, un italien, “Sud-Ouest” ne risque pas d’évoquer grand-chose. »

Sud-Ouest Atlantique ou Atlantiqua 
« Atlantica, ce n’est pas une maison d’éditions ?  Il me semble que cela pourrait poser des problèmes de droits… Et puis, ce n’est pas un nom très sérieux. » 

Aliénor
« Aliénor d’Aquitaine est un personnage important de l’Histoire de la région, cela rappelle les grandes heures du duché d’Aquitaine au Moyen-Age. Mais nommer une région en 2016 d’après le nom d’une femme du XIIème siècle, c’est un peu réducteur. »

Guyenne
« C’est le terme qui était employé aux XVIème, XVIIème, et XVIIIème siècle pour désigner cette partie de la France. La province englobait aussi l’Aveyron, le Lot, mais laissait de côté le Poitou et le Limousin. Elle colle moins bien à la réalité de la nouvelle région ALPC que le mot “Aquitaine” puisqu’elle ne s’identifie en fait qu’à sa partie Sud. »

 

TIMELINE : Les frontières de l’Aquitaine au fil du temps

Gaétan Trillat