Bordeaux, ville handi-friendly ?

Bordeaux accueille les 25 et 26 mars prochains la neuvième édition des Abilympics, championnats du monde des métiers des personnes handicapées. L’occasion pour Imprimatur de se pencher sur la question de leur intégration dans l’espace public.

La mairie de Bordeaux a créé le site accessible.bordeaux.fr, afin de géolocaliser tous les lieux adaptés, classés par thème (Capture d’écran).

En 2014, Bordeaux a reçu le label “destination pour tous”. Elle a été une ville pilote pour cette distinction et elle est pour l’heure la seule ville primée pour ses actions envers les personnes handicapées. Bernard Rousselot, animateur-éducateur au foyer de vie de l’APAJH 33 (Association pour adultes et jeunes handicapés) de Pessac, loue le volontarisme des pouvoirs publics, et encourage à poursuivre les efforts dans plusieurs domaines.

Voie publique et stationnement

« Beaucoup d’améliorations ont été faites ces dernières années. Lors de la rénovation du centre-ville, la mairie a tenu compte de cette problématique. Je pense à la place de la Victoire, la place Pey-Berland. Les voies cyclables sont aussi une possibilité pour les personnes en fauteuil de circuler sans encombre. Là où c’est plus délicat, c’est quand on sort de Bordeaux intra-muros. Dans l’agglomération, des efforts restent à faire. Sur les boulevards aussi, il est très difficile et dangereux de circuler. Les automobilistes stationnent souvent devant des « bateaux », ces endroits où le trottoir est abaissé pour permettre aux fauteuils d’y accéder ».

Services publics

« La municipalité cherche à se rendre plus accessible. Les services publics ont aménagé tous leurs locaux. Le problème que rencontrent les personnes en fauteuil, ce sont les rampes d’accès qui sont souvent faites pour des fauteuils manuels, alors qu’aujourd’hui de plus en plus de gens utilisent des fauteuils électriques, qui sont bien plus larges et plus imposants. C’est toujours compliqué à certains endroits, les petits bureaux de poste par exemple, mais dans l’ensemble c’est positif ».

13ème Bordeaux

Culture

« Je suis vraiment satisfait des aménagements faits par la bibliothèque municipale de Mériadeck, j’ai de bons retours. En ce qui concerne les musées, certains ont fait le nécessaire, comme CAP Sciences ou le CAPC. En revanche, au Musée d’Aquitaine, il faudrait qu’ils revoient leur espèce de « monte-charges », vieillot et inadapté, et le remplacer par un véritable ascenseur, comme on le voit au Grand-Théâtre. »

L'ascenseur réservé aux personnes à mobilité réduite, au Grand-Théâtre.
L’ascenseur réservé aux personnes à mobilité réduite, au Grand-Théâtre.

Transports

« Toutes les rames de tram, tous les bus ont les rampes d’accès nécessaires, c’est très bien. Néanmoins, cela reste très difficile de se frayer un chemin en fauteuil roulant aux heures de pointe. Dans le tramway, les barres métalliques au milieu limitent l’espace disponible. Dans les bus, il n’y a de la place que pour un seul fauteuil, pas deux. Cela dit, des personnes qui viennent au foyer tous les jours en bus me disent ne pas rencontrer de réel problème. »

Gaétan Trillat