De la methamphétamine à « Zootopie »

Avec plus de 3 millions d’entrées depuis sa sortie le 17 février, Zootopie, le nouveau film d’animation de Disney bat des records en France. Le public habituel, familial, avec des enfants de moins de 12 ans, n’est pas le seul à remplir les salles. Oui, on peut à la fois regarder Breaking Bad et payer pour aller voir un Disney.

 Zootopie est sorti en salle le 17 février.

Zootopie est sorti en salle le 17 février.

Il est 21h30 au cinéma UGC Ciné Cité de Gambetta. Plusieurs films lancent leur générique de fin en même temps. A la sortie des salles, difficile de distinguer les adeptes du dernier succès des frères Coen, Ave, César! de ceux du nouveau Walt Disney, Zootopie. Pas un seul enfant parmi ceux qui quitte la salle où est projeté le film ce soir-là.

A priori Disney s’adresse essentiellement aux moins de 12 ans. Les Aristochats ou encore Le Roi Lion doivent surtout leur succès aux enfants de la génération des années 70/80/90. Mais ces dernières années Disney évolue et entame sa mue.

L’entreprise commence son grand changement lorsqu’elle rachète le studio Pixar, en 2006, pour la modique somme de 7,4 millions de dollars. Et l’investissement est rentable. Les animations sont plus modernes, elles plaisent aux enfants, mais aussi aux adultes, insteressés par ces nouvelles images de synthèse. Walt Disney et Pixar rencontrent ensemble un vrai succès. En témoignent leurs dernières sorties comme Là-Haut, Rebelle ou encore Vice-Versa qui a rassemblé plus de 4 millions d’entrées.

Le petit nouveau, Zootopie, confirme bien le succès des studios Disney. Ce soir, le film fait une nouvelle fois salle comble à l’UGC Ciné de Gambetta. À la sortie, le dessin animé met tout le monde d’accord : une réussite !

Audrey Dumain