Hillary Clinton et les femmes, « je t’aime moi non plus »

Hillary Clinton mène aujourd’hui la danse. Elle peut d’ores et déjà compter sur le soutien de 749 délégués. Son concurrent Bernie Sanders, lui, n’en a que 542. Mais surprise, auprès de l’électorat féminin, la candidate aux primaires démocrates ne fait pas l’unanimité. Être une femme démocrate, féministe, et ne pas voter Clinton ? C’est possible.

Des observateurs avaient attribué la défaite d’Hillary Clinton dans le New Hampshire à ses mauvais scores auprès des électrices démocrates. Selon les sondages à la sortie des urnes, les femmes n’ont voté pour elle qu’à 44%, contre 55% pour son adversaire Bernie Sanders. Dans le Nevada, 57% des électrices démocrates l’ont plébiscitée. Ce sont  les jeunes électrices particulièrement qui lui préfèrent son rival :



 

Hillary Clinton souffre donc d’un déficit de popularité auprès des jeunes électrices:


Peut-être qu’Hillary Clinton ne bénéficie plus de l’aspect exceptionnel que représenterait une femme au poste de président, après la révolution de l’élection de Barack Obama il y a 8 ans. Pourtant, lorsqu’on regarde la place des femmes sur le plan politique aux Etats-Unis, la parité est loin d’être acquise :

La bataille continue pour Hillary Clinton. 35 Etats doivent encore se prononcer, dont neuf d’ici au 15 mars. La course à l’investiture risque donc de se préciser dans les deux semaines à venir.

Manon Bricard