La Pologne et ses conservateurs en six dates

Depuis leur arrivée aux responsabilités, les conservateurs de Droit et justice (PIS) d’Andrezej Duda ont promulgué des réformes jugées antidémocratiques. La justice est la première concernée, avec une loi qui permet aux gouvernants d’intervenir directement au sein du Tribunal constitutionnel. Les médias, passent quant à eux directement sous l’influence de dirigeants proches du gouvernement. Des textes promulgués en toute discrétion, pendant la période de Noël, ou en pleine nuit. Le prétexte du nouveau pouvoir : remettre de la neutralité dans des domaines bafoués par les libéraux de Donald Tusk, précédemment à la tête du pays. Des mesures qui portent directement atteinte à la jeune démocratie polonaise et aux droits de l’homme.

 

 

Blandine Le Page