L’épidémie Zika se répand dans le monde

Planche réalisée par Emil August Goeldi en 1905 représentant un moustique Aedes aegypti mâle (à gauche) et femelle (au centre et à droite)
Planche réalisée par Emil August Goeldi en 1905 représentant un moustique Aedes aegypti mâle (à gauche) et femelle (au centre et à droite)

Après la dengue et le chikungunya, le moustique Aedes aegypty (moustique tigre), fait à nouveau parler de lui avec le virus Zika.

Détecté pour la première fois en 1947 chez un singe macaque dans la forêt Zika en Ouganda, le virus provoque fièvres, douleurs articulaires et plaques rouges. Et même si 80% des personnes infectées ne présentent aucun symptôme, plusieurs pays concernés par la menace – du Brésil à la Colombie en passant par la Guyane française – sont en état d’alerte. On recense actuellement plus de 500 000 cas d’infections à travers le monde. L’Amérique latine est principalement touchée mais la propagation du virus ne s’arrête pas là : plusieurs cas ont été récemment diagnostiqués en Europe et aux Etats-Unis. Pour Rodolphe Hamel, ingénieur en virologie à l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), la France métropolitaine ne sera peut-être pas épargnée. Afin de lutter contre la propagation du virus, le Ministère de la Santé recommande aux femmes enceintes de ne pas voyager dans les zones jugées à risques. Pour celles vivant dans les départements d’outre-mer touchés par l’épidémie (Martinique, Guadeloupe, Guyane française), un suivi médical renforcé sera mis en place.

Le nombre de cas concernés par Zika à travers le monde est à découvrir dans la cartographie ci-dessous.

Arthur Jégou & Jadine Labbé Pacheco