Lettres de motivation et CV : le choix de l’originalité

Capture d’écran 2016-01-27 à 10.27.00

Après des mois de recherche et des dizaines de candidatures envoyées, des demandeurs d’emploi font le pari de l’originalité. Voici trois exemples de lettres de motivation et de CV culottés.

La lettre de motivation « blablabla »

Julien Chorier d’abord. A 24 ans, le jeune homme fraîchement diplômé de l’école de commerce bordelaise Kedge, a décroché un CDI dans une start-up parisienne grâce à une lettre de motivation particulièrement audacieuse. Finies les formules pompeuses, place à la franchise. Pour lui « les lettres de motivation c’est du blabla » et il ne se prive pas pour le faire savoir. Le jeune homme a rédigé sa lettre en intégrant des éléments de son profil tout en remplaçant les phrases banales et surfaites par des « blablabla. » « Mes potes ont essayé de m’en dissuader. Ils me disaient que ça ne fonctionnerait jamais. » Mais il ne se laisse pas démonter et postule auprès d’AlmnForce, une Start up parisienne qui aide les élèves et enseignants de grandes écoles à se constituer un réseau professionnel. « Dix minutes après, ils me répondent que je les intrigue, que je les ai fait rire et qu’ils aimeraient bien découvrir ce qui se cache derrière tout ce « blabla ». J’ai un entretien téléphonique quelques jours après. Je les rencontre ensuite à Paris et ils me proposent un CDI. »

Tweet-candidater 

Lettre de motivation en tweets

Youcef Boualem quant à lui, jeune étudiant en BTS de 20 ans, a imaginé une lettre de motivation entièrement constituée de tweets afin de décrocher un stage dans une agence de communication. Il s’est inspiré de la campagne twitter éco-responsable de Biocoop pour postuler dans l’agence qui l’avait réalisée, Fred&Farid. Youcef a ainsi sélectionné puis partagé trente-deux tweets, qui lus à la suite forment une lettre de motivation exposant son projet professionnel. Sa démarche a fait le buzz sur la toile et attiré l’attention des médias, mais aussi de prestigieuses agences de publicité, dont Fred&Farid. A la suite d’un entretien le garçon est reparti avec l’offre de stage qu’il souhaitait.

Chanter ses motivations 

Valérian Le Floch a fait le choix de la chanson. Le jeune «artiste et rappeur du dimanche» comme il se décrit, a voulu mixer CV et musique. Dans une vidéo, il rappe ses compétences et attentes professionnelles. L’initiative du jeune breton a ses défenseurs comme ses détracteurs, mais elle a au moins le mérite de faire parler d’elle : la vidéo compte actuellement plus de 80.000 vues sur YouTube. Il a d’ailleurs trouvé un travail de graphiste grâce à cette vidéo et à son exposition. Voici sa  « chanson de motivation » :

Exit les lettres de motivation démotivantes, laissez parler votre imagination…

 

Camille Humbert